Scan to BIM : l’outil clé pour vos projets de rénovation et de réhabilitation

L’émergence du BIM ou Building Information Modeling a complètement rénové les processus de construction d’un édifice. A l’aide du Scan to BIM, les maîtres d’ouvrages peuvent avoir des informations détaillées du projet de construction allant de ses dimensions à ses performances énergétique. Mais comment cela est possible ? Dans cet article, découvrez comment fonctionne le Scan to BIM, ses avantages ainsi que les différentes méthodes appliquées.

Comment fonctionne le processus Scan to BIM ?

Egalement appelé lasergrammétrie ou relevé scanner, le Scan to BIM est un procédé de relevé semi-automatisé basé sur la numérisation 3D. A l’aide de données de scan, cet outil peut créer une représentation numérique éclairée d’un immeuble et de toutes ses caractéristiques techniques. Qu’il s’agisse d’un édifice en construction ou d’un bâtiment déjà existant, ce processus technologique inédit peut être utilisé pour les numériser ou pour capter ses informations en détails : ses dimensions, ses matériaux, ses performances énergétiques et bien d’autres. 

Dans le meme genre : Magasin d’ameublement Casablanca, entre design et qualité des produits

Nécessitant une expertise avérée du BIM, la réalisation de ce relevé scanner nécessite l’intervention de vrais experts du domaine comme l’entreprise Linkbim. Seuls ces vrais spécialistes possèdent les moyens et méthodes appropriées pour l’effectuer avec succès. Pour en savoir plus sur le processus de réalisation Scan to BIM, rendez-vous sur ce site https://linkbim.ch/activites/scan-to-bim/

Les atouts de cette méthode de relevé innovante

Encore méconnue à l’heure actuelle, le scan to BIM permet aux maîtres d’ouvrages de réaliser un relevé millimétrique. L’un de ses principaux atouts est alors qu’il offre à ces professionnels une grande opportunité de maîtriser leur environnement de projet. Avec cet outil technologique, il est également possible de consulter le relevé dans un viewer. Les données demeurent non périssables et le nuage de points sert de base pour l’élaboration de la maquette 3D. Grâce à la sûreté du relevé réalisé, vous pouvez gagner énormément en temps.

Dans le meme genre : Quelles stratégies de croissance organique les entreprises de service informatique peuvent-elles suivre pour se développer ?

Applications courantes

Très fiable pour acquérir des informations actuelles d’un bâtiment, le Scan to BIM peut être utilisé à plusieurs fins. Dès lors, les plus courantes sont la rénovation, la réhabilitation et la gestion de maintenance. La lasergrammétrie peut également servir pour créer avec simplicité une maquette numérique 3D de bâtiments existants, pour la planification ainsi que la simulation de projets de rénovation ou de modification. Sans oublier qu’il s’agit également d’un excellent outil pour la livraison de plan TQC (Tel que construit) en fin de chantier. En bref, le scan to BIM est un incontournable pour les architectes, les maîtres d’œuvres, les entreprises et les services du patrimoine. 

Scan to BIM : méthodes de relevé et matériaux haut de gamme

La réalisation d’un scan to BIM nécessite la numérisation des bâtiments à partir de technologies avancées 3D. Cela peut être un laser scanning ou une photogrammétrie. Les données de scan obtenues seront alors traitées et converties en modèle 3D et ce dernier, à son tour, sera enrichi pour présenter toute information jugée nécessaire sur l’architecture, de sa géométrie à son système. Puisque le relevé s’effectue à une phase étude, on utilise le LOD 200 comme niveau de détail. Ce n’est qu’après que l’architecte ajoute les compositions diverses et fait évoluer le modèle 3D vers un LOD 300 à 350.

Catégorie de l'article :
Copyright 2023. Tous droits réservés